Ce cours adopte une perspective historique pour aborder les enjeux liés aux périodes de retour à la paix après des épisodes guerriers. Il s’agit notamment d’interroger l’évidence supposée de la délimitation étanche entre guerre et paix. Pour des sociétés mobilisées en profondeur, non seulement militairement et économiquement, mais aussi culturellement, le passage de la guerre à la paix s’apparente bien plus à un processus complexe qu’à une simple rupture. Il faut ainsi se pencher sur l’éventuelle poursuite de logiques guerrières une fois la paix revenue et chercher à comprendre la manière dont les guerres ont, depuis deux siècles, travaillé les sociétés bien après la fin des combats ou la signature officielle des traités de paix.