Ce volet du cours propose une lecture sociologique et théorique des pratiques numériques. Nouvel observatoire des tendances de société et des pratiques de consommation, Internet peut être un instrument particulièrement utile à la définition et la mise en place d’une stratégie de communication. L’objectif du cours est alors de permettre aux étudiants de se doter des outils conceptuels et théoriques nécessaires à l’analyse de ces espaces, pratiques et communautés numériques, et ainsi développer une meilleure connaissance des publics internautes.


Représenter le pouvoir, c’est le mettre en scène, le donner à voir à ceux sur qui il s’exerce. Le plus souvent organisée par les détenteurs de l’autorité, cette mise en scène vise à ancrer et dramatiser les hiérarchies au travers d’une symbolique plus ou moins stéréotypée et qui peut varier selon la nature de l'image que le gouvernant cherche à donner de ses rapports avec les gouvernés. La monarchie exalte la figure du souverain au point de la sacraliser ; la démocratie, au moins dans la forme, se doit d’épouser les aspirations égalitaires des citoyens ; et selon les cas le pouvoir peut se donner à voir dans une relation de proximité ou au contraire de mise à distance.

Ce sont ces processus que ce cours se propose d’étudier en se concentrant sur l’histoire de la France sur la longue durée et selon une programmation indiquée ci-dessous.

En s’appuyant  sur une riche historiographie - tant en ce qui concerne l’histoire des représentations que l’histoire du politique – il propose ainsi une réflexion sur la construction d’une apparence fortement porteuse de sens.