Ayuda con Buscar cursos

Il est peu commun de considérer la littérature comme sources et ressources des sciences sociales. De nombreux préjugés théoriques ou méthodologiques en limitent la portée heuristique. Ce cours entend démontrer le contraire en essayant plus particulièrement les points de rencontre entre le champ littéraire te le champ politique. Comment la littérature entre elle en politique et réciproquement? A travers quelques interrogations précises comme l'invention de l'écrivain, les rapports de la littérature aux identités sociales, l'épreuve des scandales littéraires, etc., nous proposerons une lecture sociohistorique du fait littéraire en multipliant les exemples, et en les ouvrant sur l'étranger.

L’objectif de ce cours consiste à proposer aux étudiants par le biais de la lecture de textes, articles de journaux mais aussi du visionnage de documentaires, une analyse critique des différentes problématiques contemporaines découlant de l’institutionnalisation de l’entreprise au sein de la société. Une figure de l’Entreprise servant de modèle pour réformer à la fois l’Etat et son administration (NPM), l’action politique et les institutions politiques (LREM), ou bien encore l’action de la société civile (ONG entrepreneurs de moral, ESS et entrepreneuriat social). 

L’idéalisation de l’entreprise, érige cette dernière en modèle dont la simplicité apparente peine à masquer la diversité des formes organisationnelles qu’elle peut revêtir, la complexité des enjeux d’ordre politique mais aussi anthropologique qui sont à l’œuvre et qu’on retrouve dans les fondements normatifs originels beaucoup plus anciens du lien entre industrie et bien commun comme le Saint Simonisme. Le cours confrontera des exemples actuels avec des courants de pensée plus anciens afin de mettre en exergue points de convergenceet différences.  


Les discriminations à l’embauche à raison de l’origine constituent, en France, un phénomène massif qui handicape l’insertion sur le marché du travail des personnes concernées. Les études menées sur le marché du travail français depuis le début des années 2000 montrent que les candidats d’origine maghrébine ou subsaharienne ont à formation, qualification et éléments de carrière comparables, 3 à 5 fois moins de chance d’être convoqués à des entretiens d’embauche que les candidats d’origine européenne. Les immigrés et les fils ou filles d’immigrés connaissent, selon leur origine, un risque de chômage de 20 % à 50 % plus élevé que le reste de la population, toutes choses égales par ailleurs. Le cours s’attachera à expliquer, dans un cadre pluridisciplinaire, les ressorts de ces discriminations et à dégager des conditions d’efficacité d’une politique antidiscriminatoire.