La participation politique des citoyens revêt, dans les démocraties occidentales, un caractère protéiforme : voter, militer, manifester, etc. En s’appuyant sur les principaux acquis de la sociologie politique, ce cours propose de questionner les logiques à l’origine de ces comportements politiques différenciés. Pourquoi choisie-t-on de voter, systématiquement ou alternativement, pour la gauche, la droite, ou bien de ne pas/plus voter ? Pour quelles raisons milite-t-on au sein d’un parti politique ou d’un syndicat ? L’objectif de ce cours est d’inviter les étudiants à se saisir de ces questions en adoptant un regard sociologique. Ce qui implique d’une part de prendre une certaine distance avec la théorie politique et les discours normatifs sur la démocratie et la citoyenneté. Adopter un regard sociologique nécessite d’autre part de comprendre les logiques du raisonnement scientifique afin de pouvoir discuter la pertinence des résultats des enquêtes empiriques étudiées.